Marche à Londres

14 juin 2006

The life in a pub?? (08-06-06)


Après le boulot aujourd'hui (70 couverts en moins de trois heures, cadence infernale, je suis crevé), je m'en vais recueillir les clés et payer le loyer du flat que j'occuperai dès le vendredi neuf juin.
Le français m'a à la bonne manifestement, il a confiance en moi (il peut) et me remet les clés d'un appart soigné et propre, avec Internet, tv câblé et lecteur dvd, ... Le pied!!

Je fais quelques petits achats dans mon nouveau quartier commerçant, puis je m'en vais rejoindre une dernière fois ma cellule, que je délaisse très vite pour tenter un nouveau bistrot près de Carleton. Le café de façade arrondie se situe à un coin, et dispose d'une terrasse où je m'y installe espérant me connecter à Wifi.
Pas de chance, je dois oublier une fois de plus Internet. Par contre je compte bien avancer dans la suite de mon récit, histoire de ne pas perdre la main et d'éviter du retard. La retraite à l'intérieur s'annonce nécessaire pour écrire, d'autant que si je veux être servi, cela semble primordial.
L'intérieur est « cosy », et sans faire dans le genre huppé, il n'est pas non plus le vieil estaminet de poivrots. Une radio de tubes anglais tourne en continu, avec du Robbie Williams, Tina Turner, Pet shop Boys, ... ça va, je peux écrire.
Alors que je mets la dernière main à mon nouveau post en sirotant la fin de mon coca, je perçois dans une conversation un nombre anormalement élevé de « fucking ».
Le temps de regarder dans cette direction, je vois un « petit » malabar bien musclé envoyer au tapis « son » copain. Mais le bougre ne s'arrête pas là et veut l'assommer définitivement pour la soirée.
Un troisième larron tente de le retenir, mais il faut reconnaître qu'un petit sec, musclé et imbibé se rapproche plus fortement du sanglier ardennais que de l'échassier anglais.
Le tee-shirt du malheureux de la bagarre n'existe déjà plus, la brute n'est pas rassassiée. Je me lève et l'envie me vient d'intervenir. Pas par grand héroïsme français, mais assister en spectateur à un combat violent pareil me gêne, avec un gars au tapis de surcroît.
Seulement, mes 174 centimètres et ma masse musculaire ne font pas le poids. Toutefois, un gars légèrement plus costaud que moi a dû se dire la même chose et se lance dans l'aventure. Bravo, je le suis et empoigne l'autre bras. Là, c'est toute la gent masculine qui s'y met. Sans doute que de voir un gringalet s'y lancer nécessitait des interventions plus adaptées. Et puis y a des dames aussi.
Et il faut bien nous mettre à cinq pour le(s) séparer, ce qui ne signifie en rien que nous avons calmé le fier citoyen anglosaxon. Isolé, il frappe encore une bonne fois sur la table, profère son juron favori deux, trois fois, enfin la bête commence à rentrer dans l'enclos.
L'autre en est bon pour un nez gonflé, une blessure à l'arcade, quelques minutes dans les pommes et un tee-shirt à la poubelle.

Je décide de m'en aller, d'autant que mon esprit chevaleresque m'a complètement fait oublier que j'avais un portable allumé sur la table du pub. Joe, t'es un naïf!! (Heureusement, ça n'a jamais porté à conséquence...) Remis dans son étui, je me tire en rappelant au type de soigner ces blessures, question que je ne lise pas le lendemain dans Metro qu'un gars est mort d'hémorragie interne; et je laisse les Anglais se débrouiller.
Il me faut quelques secondes pour réaliser ce qui s'est passé, car vivre la violence en direct est toujours impressionant.

Je n'étais déjà pas un habitué des bistrots ou des cafés en Belgique ou ailleurs, mais cette expérience ne risque pas de changer la donne.

Pourtant, je suis certain que c'est le lot quotidien de beaucoup de cafés sur les cinq continents (peut-être même là où il est interdit de boire de l'alcool).
Finalement, j'y retournerais peut-être demain.

6 Comments:

  • Waouw, voilà que notre Joe se met à jouer les "videurs"... Peut-être une piste à suivre si les étoilés ne te retiennent ...poing...!!!

    By Anonymous Speedy, at 10:54  

  • Coucou,
    Je te rejoins sur ton blog (enfin) et me permets de trouver ton début de séjour "interessant". Soyons positif: 6jours d'Angleterre et déjà:
    1) tu te prépares une belle carrière de cuisinier. Ce sera tjs mieux que les USA et leur Fast food.2) Tu apprends le self défense. Imagine le spécialiste que tu seras ds 3mois! 3)Tu améliores ton anglais ds les cafés du coin. Tt une expérience enrichissante et utile!!! J'attends avec impatience la suite. Amitiés. Nadine

    By Anonymous Laurent Nadine, at 17:30  

  • Fais attention à toi quand même!!!

    By Anonymous catherine, at 19:38  

  • tu m'avais dit le Da vinci code pas un Vandamme!!! La prochaine fois reste en terrasse!!!

    By Anonymous veronike, at 18:15  

  • Alors ça on adore ! Bon c'est décidé, tous les samedis soir on lira le Blog à Joël. Le programme télévisé est généralement peu attrayant, et tes aventures valent bien plus que les quelques "GOOOAL" marqués durant la coupe du monde ;-))

    By Anonymous Isa et Gilles, at 21:31  

  • Merci, merci. Très sympa dtoutes vos marques d'intérêt.
    Oui, j'essaierai encore de vous "captiver". ;o)

    By Blogger Joe, at 21:46  

Enregistrer un commentaire

<< Home