Marche à Londres

19 septembre 2006

The 39 steps (samedi 16 septembre 2006)



Je mets un peu de culture au programme, il faut dire que je n'y avais plus goûté depuis un temps.

Comme le budget fut étriqué ces dernières semaines, il a bien fallu faire des coupes sombres dans les départements moins primordiaux. La culture a donc bu la tasse: pas de bds, de ciné, de livres, ...
Mais les petits avantages en nature existent dans le métier d'enseignant, même en tant que prof particulier. Grâce à des parents d'un gamin et d'une adolescente dont je m'occupe tous les jours, j'ai ainsi pu assister à ma première pièce de théâtre à Londres.
Samedi après-midi, ils me téléphonent pour dire qu'ils ont une place pour une pièce jouée au Criterion theatre, sur la Piccadilly Circus.
A 19:15, nous nous donnons donc rendez-vous à l'entrée du théâtre.
Nos places ne sont pas excellentes, j'ai d'ailleurs un pilier dans le champ de vision. Mais il ne parviendra pas à gâcher mon plaisir.

Tiré du film d'Alfred Hitchcock, la pièce « the 39 steps » est bourrée d'humour et d'imagination. Avec deux francs et trois sous, le metteur en scène évoque différents décors et différents personnages. Car seuls quatre acteurs jouent les personnages de la pièce.
Avec une porte, ils nous font rentrer dans plusieurs pièces en enfilade.
Trois chapeaux sous le bras, et le comédien se transforme en passager de train, policier ou chef de gare selon la situation.
Le public apprécie beaucoup et les situations cocasses et visuelles aident à facilement comprendre l'histoire.

A l'entracte, en descendant vers le bar (le théâtre est en sous-sol), dans un décor art déco que j'affectionne particulièrement, je bénéficie encore des largesses du père qui m'offre un verre.
Au mileu du verre et du fer d'où se dessinent les courbes et motifs floraux, je me dis que j'ai de la chance.

Vers dix heures du soir, le spectacle se termine et je ne regrette pas cette soirée.
En sortant, je me rends compte que la ville est encore bouillonnante. La foule est compacte sur la place mais aux alentours aussi, au point que le retour dans le bus 12 mettra plus d'une heure. Un concert sur Trafalgar Square était le fauteur de trouble.
Il m'a fait du bien ce petit week-end culturel et récréatif (je n'étais plus rentré dans une salle de cinéma depuis au moins quatre semaines).

1 Comments:

  • wouah superbe théâtre il avait attiré mon attention lors de mon dernier passage londonien. Je trouvais son emplacement cocasse sur picadilly. Mieux que les ballotins de NDC je vais les envoyer lire le blog (hi hi hi)

    By Anonymous veronike, at 18:58  

Enregistrer un commentaire

<< Home