Marche à Londres

25 juin 2006

Interview (mercredi 21 juin 2006)

Le poisson a mordu. Hier, mon téléphone mobile a sonné pour fixer une entrevue à l'hôtel 5 étoiles.
Et aujourd'hui, j'ai eu cet entretien avec la resource manager, juste après ma journée de labeur.
L'hôtel se situe en face de Kensington Gardens, et dès l'entrée je comprends que l'ouvrier de VW ne viendra pas passer un week-end ici. Deux grands gars habillés de noir m'ouvrent la porte, puis le marbre, les petits jets d'eau, des fauteuils recouverts de velours plantent le décor; avant d'arriver à la réception, le prolétaire a le temps de rebrousser chemin.
Moi, par contre, je suis attendu et j'atteins le comptoir.
La réceptionniste, souriante, me demande si elle peut m'aider. Un peu, que tu peux, ma fille!
On me fait patienter quelques instants dans les fauteuils feutrés du hall, histoire de prévenir la responsable.
Elle sort de son bureau, complet tailleur, une certaine classe, et m'amène au club très select de l'hôtel, à l'étage inférieur. Après avoir commandé deux verres d'eau, dans l'ambiance tamisée de ce bar, elle commence à me poser des questions sur mon cv.
Lorsqu'elle prend la parole, elle est honnête. Elle me prévient que j'ai peu d'expérience dans le secteur et que je dois encore pratiquer mon anglais pour espérer obtenir une place de réceptionniste, d'autant que dans son hôtel, le service en anglais doit bien sûr être irréprochable.
Par contre, elle me parle de la chance de travailler dans un restaurant deux étoiles. Faire six ou neuf mois dans un restaurant comme Le Gavroche ouvre pour ainsi dire toutes les portes de l'hôtellerie ou de la restauration, car la famille Roux est connu dans le monde entier du secteur du tourisme.
Elle apprécie aussi ma volonté d'obtenir de meilleures conditions et reconnaît que Le Gavroche ne paie pas très bien.
Mon CV lui plaît malgré tout et elle me propose une place de serveur, avec possibilité de devenir demi chef de rang puis chef de rang.
Je travaillerais le midi et le soir, mais je rate son explication sur les jours de congé.
Je comprends par contre que je toucherais 875£/mois et des pourboires pour 300£/mois environ.
Cependant, elle doit en parler à son équipe et me promet de rappeler vendredi.
Je sors de là satisfait, mais je repère malgré tout un problème: l'hôtel appartient à une chaîne internationale... Le Baglioni Hôtel est ... italien!

J'enchaîne les rencontres et je vais visiter une maison dans le quartier de Fulham Broadway, que je partagerais avec trois Français déjà installés.
La fille qui me fait visiter part cinq semaines en vacances et voudrait louer sa chambre. Elle me demande de me faire passer pour un ami de la famille car les jeunes Français ne veulent pas d'étranger. Pourtant elle est passée outre en plaçant une annonce sur le Net, ce qui m'a permis de la contacter. Soit, je me laisse faire, me voilà le fils d'un ami de sa mère.
La petite maison est très agréable, dans un quartier résidentiel calme. Une glycine vous accueille dans le petit jardinet avant et la maison est manifestement propre et nette (peut-être remis à neuf il n'y a pas longtemps).
Elle me fait monter au deuxième étage où la chambre est petite mais très propre. Je disposerais en plus d'une salle de bain. En redescendant, j'aperçois la petite cuisine mais surtout le séjour de style anglais qui est grand et très lumineux car le soleil rentre par le jardin arrière. Arboré et large, il donne envie d'y lire un bouquin ou de recevoir des amis autour du barbecue placé à cet effet.
La fille, qui vient d'Angers et qui a fait des études de droit bien qu'elle travaille pour l'instant dans un magasin à temps partiel, me pose encore pas mal de questions, inquiète autant que les garçons de devoir laisser sa chambre à un inconnu.
Elle me raccompagne à la station de métro la plus proche et je lui certifie que je la recontacterai samedi puisque ma décision dépend de la réponse pour le nouveau job.
C'est qu'à 145 £ la semaine, il s'agit de gagner un peu plus que ce que j'ai aujourd'hui.
Cette somme est une grosse épine, puis, ... une autre chose me retient...

9 Comments:

  • vivement la suite...

    By Anonymous Anonyme, at 16:56  

  • Salut Joel,

    Desolee de ne pas t'avoir donne de nouvelles plus tot, mais j'ai eu un probleme familial et j'ai du rentrer en France quelques jours.

    Je suis tres contente de voir que la chance semble commencer a te sourire. Moi, je continue les cours jusqu'au 3 juillet, apres on verra...

    Je croise les doigts pour toi.

    Bisous.
    A bientot.

    Charlotte

    By Anonymous Anonyme, at 17:27  

  • Et Joe Winbledon beging ! Good luck for your job! @+

    By Anonymous veronike, at 18:35  

  • A utilsiateur anonyme: merci, je vais essayer de continuer à vous donner envie de passer par ici.
    A charlotte: on se revrra certainement avant le trois. Je t'enverrai un mail (parce que les mobiles,...)
    A Veronike: oui, j'y suis passé aujourd'hui, mais je ne peux acheter qu'à partir de demain...

    By Blogger Joe, at 23:04  

  • Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    By Anonymous barbara, at 07:44  

  • Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    By Anonymous barbara, at 07:46  

  • ben oui... et la suite alors???? C'est la deuxième fois que tu fais la farce: l'opinion sur Da Vinci et maintenant ce truc-ci... Mais enfin!!! GRRRRRRRR... allez... je vais lire la suite dans ma lancée... en espérant trouver la suite de l'épisode...

    By Anonymous catherine, at 00:13  

  • A catherine: oui, je suis un peu farceur ;)

    By Blogger Joe, at 07:44  

  • Bon ben nous on a acheté nos saucisses, on attend l'invitation pour le fameux barbecue londonien...
    Bises Isa et Gilles

    By Anonymous Isa & Gilles, at 21:37  

Enregistrer un commentaire

<< Home